Témoignages

John G. Ruggie

- ex Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU chargé de la question des droits de l’homme et des entreprises

L’objectif de l’ACCA d’appuyer les communautés et les individus dont les droits sont touchés de façon défavorable par les activités des entreprises est particulièrement prometteur pour la région. L’ACCA a le potentiel d’amplifier la voix des personnes vulnérables et de devenir un partenaire pour définir des solutions aux défis relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme. C’est pourquoi j’espère que l’ACCA deviendra un interlocuteur précieux pour les entreprises et les gouvernements dans la région.

Michael Addo

- vice-président du Groupe de travail des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme

Je félicite Global Rights d’avoir eu l’idée d’une coalition de groupes de la société civile africaine. Selon moi, les Principes directeurs auront une issue d’autant plus favorable s’ils relèvent d’un effort collectif.

Arvind Ganesan

- Directeur du volet Entreprises et droits de l’homme, Human Rights Watch

C’est en étant munie de renseignements précis sur les situations relatives aux droits de l’homme que la société civile pourra défendre les droits de l’homme et entraîner des changements au sein des entreprises et des gouvernements du monde entier à cet égard. La Coalition africaine pour la redevabilité des entreprises constitue une plateforme indispensable permettant aux groupes d’un continent aussi vaste que varié de réaliser et d’amplifier pour la première fois ce type de recherche et de plaidoyer. L’ACCA a le potentiel de renforcer la redevabilité des entreprises sur le continent et au-delà.